Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 15:45

J'ai récemment animé un stage à Valence (Valencia) en Espagne. C'est une première à de nombreux points de vue et j'en ai tiré beaucoup d'enseignements mais aussi de plaisir.

 

DSC00263

      De droite à gauche: Oscar Canet, Miguel, Julien Coup,Desiderio Ondo, Alvaro Villaescusa

 

Une légère appréhension     

C'est Oscar Canet, enseignant d'Aïkido, Shiatsushi et ancien pratiquant de Karaté Kyoskushinakaï qui m'offrit l'hospitalité durant mon séjour. N'ayant jamais rencontré Oscar ni la plus part des pratiquants je ressentais une certaine appréhension. Quel type de public allais-je découvrir? Allais-je réussir à me faire comprendre en anglais?

En Aïkido il existe de nombreux courants parfois très différents et la forme que j'enseigne, dans la continuité de celle de Léo, est une forme très souple basée sur l'utilisation du ressenti et de l'étude des réactions de l'attaquant. Avant de rencontrer Oscar et connaissant juste son "passé martial" j'espérai que le travail que j'allais proposer ne serait pas trop loin de sa vision et de celle des autres pratiquants sans quoi le stage risquerai d'être aussi ennuyeux pour eux que pour moi!

 

DSC00180.JPG

 

Je partais néanmoins confiant sachant que Léo allait régulièrement enseigner en Espagne et que la plupart des élèves présents connaissaient et appréciaient son travail. La rencontre avec Oscar finit de me rassurer tant son ouverture d'esprit et son enthousiasme étaient grand.

Rechercher le confort

De même lors du stage tous les pratiquants présent furent, comme Oscar, totalement à l'écoute du travail que je proposais sans jamais chercher à se reproduire la forme qui leur était habituelle.

C'est un point essentiel car bien souvent lorsque des pratiquants possèdent déjà une certaine expérience, il leur est difficile si leur travail habituel est différent, de les empêcher de se réfugier dans une forme qu'ils affectionnent. C'est notre lot commun lorsque nous sommes perdu de chercher du réconfort dans ce que nous faisons "le mieux".

C'est heureusement tout le contraire qui se produisit lors de ce stage. Il y avait des pratiquants de différents courants d'Aïkido et même un ancien pratiquant convertit au Penchak Silat. Tous sans exception se montrèrent intéressés et essayèrent les exercices proposés avec un esprit de découverte et de curiosité.

 

DSC00231.JPG

 

L'occasion d'aller leur rendre visite devrait à nouveau se présenter la saison prochaine et je m'en réjouis d'avance car ce fût un très agréable moment riche en enseignements.

Muchas Gracias! 

Un salut particulier à Alavaro Villaescusa et Oscar Canet pour l'accueil et l'organisation.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by julien coup - dans La pratique de l'aïkido
commenter cet article

commentaires