Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 23:57

 

Ayant actuellement un emploi du temps assez chargé j'ai parfois du mal à trouver du temps à consacrer à l'étude entre les cours d'Argenteuil, ceux du Kishinkan et mon emploi. Ma pratique personnelle se résume généralement à une heure d'entraînement solitaire le matin mais je ressens aussi le besoin de recevoir un enseignement régulier en allant en stage. C'est pourquoi j'ai été très heureux de pouvoir faire intégralement le stage du 28 et 29 mai de Hino Senseï.

HinoSenseiSmiles2.jpg

(photo empruntée à mon ami Stéphane Crommelynck:)


Une compréhension sur la durée
Cela fait maintenant trois ans que je suis l'enseignement d'Hino Senseï. Son travail sur l'utilisation du corps ainsi que sur la conscience (ishiki) et le ressenti (kanjiru) est aussi précis que passionnant.
Après avoir suivi durant plusieurs années l'enseignement unique de Tamura senseï, Hino senseï fût l'un des premiers maîtres que j'ai rencontrés et il me fit une très forte impression. Toutefois son enseignement me laissait parfois perplexe et je ne comprenais pas toujours la finalité des exercices proposés. Malgré tout j'avais décidé de lui faire confiance et de travailler en suivant ses indications.
Le temps passant notre compréhension augmente, notre œil s'affine et notre sensibilité s'accroit. Étant aujourd'hui plus familier de son travail c'est avec plaisir que j'ai constaté lors du dernier stage que les pièces du puzzle se mettaient naturellement en place. Son travail sur le kyokotsu (point situé au niveau du sternum), l'utilisation du principe de la vague (ondulation du corps de bas en haut) ou celle du rythme (le sien et celui de l'adversaire) m'apparaissaient plus clairement que jamais et prenaient sens.
exercice d'Ihsiki (saisie de l'intention)

Dans la pratique nous avons parfois l'impression d'être sur la bonne voie, parfois celle de nous égarer ou de stagner. Les moments de doute sont importants car ils nous permettent de nous remettre en question mais ils présentent aussi le risque de nous voir nous arrêter ou renoncer à approfondir certains types de travail. Lorsque l'on a la chance de suivre l'enseignement de maître tels que Hino senseï la confiance qu'on leur accorde dans ces instants est toujours récompensée et je suis heureux de pouvoir continuer à progresser sous sa direction.
hino-akira-002.jpg

Un enseignement généreux

Hino senseï est un maître très généreux. Cela diffère des méthodes d'enseignements traditionnelles japonaises mais il prend toujours le temps de faire sentir à nombre de participants le travail recherché, n'hésitant pas à recommencer si la personne n'a pas compris. De même il ne s'embarrasse pas de démonstrations spectaculaires et va toujours à l'essentiel, les principes de l'utilisation du corps. C'est un point essentiel qui rend sa méthode universelle pour qui sait mettre de côté ses acquis personnels. C'est aussi une des raisons pour lesquelles ses stages réunissent des pratiquants de tant de disciplines différentes.

Voici la vidéo de la préparation à la NAMT 2009

Comment conserver les acquis d'un stage

Comme beaucoup je me demandais au début comment entretenir ce savoir que l'on ingurgite en quelques jours et le faire fructifier? Aujourd'hui sans forcément travailler les exercices tels quels, j'essaye d'intégrer les principes d'utilisation du corps de Hino senseï à mon entraînement quotidien personnel et lors de mes cours.
C'est souvent sans chercher à travailler un point spécifique qu'un exercice ou un principe me reviennent à l'esprit comme une évidence sur telle ou telle technique. Naturellement la pratique et l'enseignement s'en trouvent enrichis et approfondis, sans compter que les élèves apprécient de sortir à l'occasion du cadre strict de la technique.
Je crois donc que l'essentiel pour les gens qui suivent l'enseignement de Hino senseï tout en ayant une autre pratique régulière est de travailler occasionnellement ses exercices mais surtout de garder ses principes à l'esprit en essayant de les faire ressortir dans le travail habituel.
Pour terminer voici le kata (très long 2mn23) qu'a élaborer Hino Senseï et qui renferme de nombreux principes et applications.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by julien coup - dans Arts Martiaux
commenter cet article

commentaires

Steph 17/06/2011 07:49



Salut Julien,
Pas de soucis pour la photo, elle est par ailleurs de Shisuka.
Un très beau compte-rendu, pour ma part, c'était ma première rencontre avec Hino Sensei et c'était assez stupéfiant. Maintenant, il reste à travailler :-)
Beau week-end
Amitiés
Stéphane



julien coup 18/06/2011 13:52



Merci Stéphane,


Entièrement d'accord il ne reste plus qu'a travailler!


A bientôt,


Julien