Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 18:34

Hino senseï ne fait pas d'aïkido à proprement parler, il travail selon sa méthode qu'il appel le plus simplement possible Hino Budo

Ce stage fût une occasion pour les élèves d'Argenteuil qui ne le connaissaient pas de le découvrir et pour les autres de le revoir. 

Plus j'avance dans le temps plus je m'aperçois que la pratique des arts martiaux est un travail de longue haleine, quasi ascétique (bien qu'aujourd'hui ce soit difficile) et qu'il ne faut jamais perdre de vue que rien n'est jamais acquis. 

Souvent les débutants se questionnent quant à l'efficacité de tel art martial ou quant à savoir au bout de combien temps ils "maîtriseront" l'aïki ou je ne sais quoi d'autre.

Hino-mai-09-057.jpg

C'est malheureusement le reflet d'une époque "fast food" où l'on paye et où l'on veut être servi le plus rapidement possible sans fournir un minimum d'efforts! 
Il est normal que lorsque l'on s'inscrit dans un club pour apprendre un art martial d'attendre en retour une contrepartie mais elle ne survient pas sans investissement. Quand j'observe des maîtres comme Hino senseï je me rend compte que c'est le travail d'une vie (voir plus!) pour arriver à cela. Plus le temps passe plus je m'aperçois de la maîtrise et de la connaissance du corps qu'ils possèdent.

Il n'y a pas de solution miracle, même si certains ont plus de facilités que d'autres, il faut toujours et encore s'entrainer pour évoluer. C'est ça qui est passionnant!

Peu importe l'art que l'on pratique il faut s'investir à fond pour progresser sous peine et se servir des échecs pour comprendre et avancer.

CLUBhino_5694.JPG

Bien sûr petit à petit on devient meilleur mais on est jamais à l'abri d'une défaite qui survient souvent lorsque l'on pense avoir compris et maitriser quelque chose. C'est cela qui est intéressant dans la pratique, les moments où l'on a du mal à réussir sont ceux où l'on apprend le plus. Et auprès d'un maître il y en a beaucoup:).

La vie est courte et on trouve toujours plus fort que soit mais cela ne doit pas être source de frustration et bien au contraire il faut s'en réjouir et essayer d'en apprendre encore plus. 

Avec les années j'essaye de dépasser la dichotomie fort/faible et de voir plus loin. Plus j'y arrive plus je prend plaisir à pratiquer. Mais pour cela il faut mettre son égo de côté! 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires