Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 13:24

 

Notion de progrès dans les arts martiaux:

La voie sur laquelle nous nous engageons dans les arts martiaux est longue et tortueuse. Plus le temps passe et plus l'on s'aperçoit de la longueur du chemin qui reste à parcourir.

Au départ apprendre les bases paraît difficile puis une fois celles ci acquises on se rend compte que l'on est seulement au début du parcours!

L'apprentissage se réalise par "paliers". Au fut et à mesure que l'on évolue les paliers se font de plus en plus distants. Il arrive même parfois que l'on est l'impression de faire du "sur place"!

Cela, à mon sens, fait partie du jeu de l'acquisition des connaissances et ce quelles qu'elles soient. Que l'on étudie la philosophie, la science, les arts, sauf erreur de ma part, il me semble que c'est souvent le même procédé qui opère.

On commence par les bases, puis une fois celles ci assimilées on passe à une pratique plus libre sur la base de certitudes que l'on remets en question pour pouvoir évoluer. Le processus se répète ainsi...à l'infini.

Peu importe le niveau il est clair qu'expert comme débutant évoluent sans cesse dans leur recherche, à leur niveaux respectifs. Le danger étant finalement de croire que l'on a compris et de s'installer confortablement dans la position de "celui qui sait".

Tamura2005.jpg

Tamura senseï: un Maître qui n'a jamais cessé de progresser

 

Culture du Fast Food:

Dans un monde où tout est de plus en plus prémaché, où pour trouver de la nourriture il suffit d'aller au supermarché, où même de faire ses courses de chez soi sur internet, il apparaît de plus en plus difficile de promouvoir les arts martiaux qui représentent une voie longue et difficile.

Avec nos habitudes consistant à payer pour obtenir ce que l'on désire il est dur d'accepter une voie où seules patience et persévérance payent!  

 

Vidéo d'une époque pas si lointaine: Kyuzo Mifune, judan (10ème dan) de Judo à partir de 2:00

 

  Ce que l'esprit d'une société "fast food" a en opposition avec les arts martiaux c'est que dans ces derniers ce n'est pas parce que l'on a payé que l'on devient meilleur. Sans fournir d'efforts personnels aucun résultat n'est possible, il n'y a pas de méthode miracle.

On essaye avec les heures d'entraînement qui s'accumulent de polir notre technique, notre corps et notre esprit afin de trouver comment agir de manière unie sans geste parasite.

Plus qu'un simple entraînement avec le temps ça devient une façon de vivre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by julien coup - dans La pratique de l'aïkido
commenter cet article

commentaires