Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 08:25

 

 

Voici deux lectures que je recommande vivement:

 

 

Dragon magazine Hors-série spécial Aïkido n°1

 

     -Le premier est l'incontournable revue Dragon magazine "Hors série" spécial Aïkido dont vous avez très certainement déjà entendu parler. 

 

     Je le conseil à tous, pratiquants ou pas, car il permet soit d'approfondir la réflexion sur sa propre discipline pour un aïkidoka soit de découvrir la richesse de l'Aïkido, ses origines, influences etc pour toute personne désireuse de mieux connaitre cet art martial.

 

Vous y trouverez un panel d'articles sélectionnés soigneusement par le rédacteur en chef Léo Tamaki.

 

 

 

 

Hors-se-rie-Dragon.jpg

 

 

 

 

     Je suis très fier de cet ouvrage non simplement parce qu'il s'agit de mon professeur à la rédaction mais parce qu'il présente de nombreuses facettes et expressions autour de notre discipline. La sélection qu'il a opéré à l'avantage de faire découvrir au lecteur tant l'aspect pratique, concret de l'Aïkido que l'analyse philosophique de son histoire en passant par l'interview de plusieurs experts.

 

A lire de tout urgence (si ce n'est pas déjà fait) pour commencer la saison avec les idées neuves:

 

 

Kokoro No Katachi , "The image of the heart"

 

     -Le second livre est celui d'Akira Hino senseï "Kokoro no katachi"  (The image of the Heart) sortit en mai 2013 en anglais.


 

Un écrit sur les arts martiaux


 

     C'est d'abord un ouvrage sur les Budos, Bujtsu, Bugeï (à comprendre comme "arts martiaux traditionnels japonais"). 

  

     L'auteur au travers d'exemples historiques nous décrit l'état d'esprit qui habitait les anciennes écoles. Pour ce faire il reprend et analyse les différentes citations, récits ou textes des grands fondateurs mythiques des Bujutsu tel Itto Ittosaï ou Myamoto Musashi.

  

     Il partage également avec nous sa propre expérience au travers de son histoire avec le Soke du Bujinkan, Hatsumi Masaaki. Ce sont des passages très touchants où il relate son vécu d'artiste, musicien et martial, en tant que chercheur, en tant qu'élève. Hino senseï y évoque avec émotion ses souvenirs, son parcours et ceux qui comme moi le suivent depuis quelques années pourront y retrouver la structure de son enseignement.

 


 

 

hatsumi-sensei-.jpg

Hatsumi Masaaki, Soke du Bunjikan

  



     Il approfondi sa recherche en faisant un parallèle avec les "méthodes" des anciens architectes/bâtisseurs de l'époque Edo et d'avant, en comparant l'historique de la disparition de ces dernières avec l'histoire des arts martiaux traditionnels japonais. C'est une digression très instructive qui permet au lecteur de jauger l'ampleur de l'écart qui existe entre les pratiques "modernes" et celles des anciennes écoles.

 

     Au final on s'aperçoit que le problème ne repose pas tant sur la forme que sur le fond. C'est un savoir faire et un savoir être qui se sont perdus au fil du temps et qu'il nous incombe d'essayer de retrouver en changeant notre état d'esprit tout autant que notre utilisation du corps. L'un allant de paire avec l'autre.

 

 

 

THUMBNAIL IMAGE

 

 


Une dimension anthropologique

 

 

 

     Des maîtres japonais que j'ai rencontré je dois dire qu'Hino senseï est certainement l'un des plus ouvert et l'un des plus éclectique de part sa profession de musicien et ses échanges avec les danseurs.

 

     Son livre ne s'adresse pas uniquement à un public de pratiquant. C'est aussi un essai sur la pensée des anciens japonais, une réflexion sur l'acculturation subie après l'invasion américaine et ses conséquences, sur la mutation sociale plus largement.

 

 

 

16.jpg

l'auteur, Hino senseï 

 


 

     Par l'analyse de l'histoire des arts martiaux et celles des anciens architectes il nous amène à nous interroger sur les méfaits de la standardisation à outrance et la perte d'autonomie des peuples.

 

     Vivant dans des sociétés de confort nous en oublions presque qu'il n'y a pas si longtemps la vie était moins évidente mais peut être aussi plus passionnante.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by julien coup - dans littérature
commenter cet article

commentaires