Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 17:26

La perfection n'est approchable que par la répétition:

 

Les arts martiaux sont une éducation du corps et de l'esprit. Nous débutons en apprenant les bases, les katas, que nous répétons inlassablement jusqu'à ce que les gestes deviennent automatiques.

 

 

Extrait du dvd de Toshiro suga "Aikido, Jo techniques"

 

Il n'existe pas de méthode plus rapide qu'une autre dans ce sens. Peu importe l'école que vous pratiquez l'amélioration doit être constante et perpétuelle. Souvent nous traversons des phases de doute et de questionnement qui marquent des étapes dans le cheminement.

C'est en général lorsque nous dépassons ces interrogations que nous franchissons un cap.

 

La mémoire corporelle


Sur un plan physiologique l'entraînement permet de créer de nouvelles connexions nerveuses comme l'explique Kuroda senseï. Cela est long et souvent difficile mais c'est le prix à payer pour pouvoir progresser.

 

La mémoire du corps se construit au fur et à mesure. Chacun évoluant à son niveau et en fonction de ses capacités.

 

Extrait du dvd "The more dimensional body vol.2" de Kuroda senseï

 

Je suis différents maîtres comme Kuroda senseï, Hino senseï, Kono senseï depuis maintenant plusieurs années. A chaque stage je constate une légère évolution qui m'encourage à aller de l'avant. 

 

Avec le temps je remarque de plus en plus que lorsqu'un geste est un tant soit peu acquis le mouvement né de lui même sans réflexion préalable. J'ai pu constater cet été lors de la master class de Kuroda senseï que lorsque j'arrivais à entrer une technique mon attention n'était pas fixé sur un but en particulier. A l'inverse dés que surgissait la volonté de "faire ou d'agir" le mouvement devenait plus grossier et donc perceptible.

 

Garder l'esprit vide

 

Ainsi pourrait-on dire que lorsque la pensée intervient l'action du corps est plus lente et moins efficace. A l'inverse lorsque le corps réagit instinctivement la pensée est reléguée au second plan.

 

Réussir à pratiquer en gardant l'esprit vide,comme l'explique Toshiro Suga à la fin cet article en détaillant le concept de mushin, serait un des plus haut but de la pratique martiale. 

 

Le plus important comme il le précise étant le combat que l'on mène contre soi même. Il ne nous reste plus qu'à cumuler les années d'entraînement!

 

Bonne reprise à toutes et à tous.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by julien coup - dans La pratique de l'aïkido
commenter cet article

commentaires