Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2007 6 23 /06 /juin /2007 11:28

L'objectif ultime du BUDO est une transformation personnelle, créant des êtres socialement intégrés et capables de contribuer avec toutes leurs facultés et toute leur sagesse à la résolution de difficultés : un objectif très ambitieux s'il est pris au pied de la lettre ! Pourtant, les discussions philosophiques sont rares dans un Dojo (nom du lieu de pratique). L'exigence première est celle de maîtriser les lois du mouvement corporel, de l'équilibre, du tempo avec un partenaire attaquant, de la respiration... 

Les pratiquants s'entraînent sans relâche pour "capter" le mouvement du partenaire, se mettre à son diapason, et réorienter l'énergie de son action vers d'autres directions, l'amener en déséquilibre (Kuzuchi), tout en restant eux-mêmes bien "centrés", c'est à dire stables.La plupart du temps les techniques s'étudient avec un partenaire, chacun attaquant l'autre à tour de rôle pour lui donner l'occasion de perfectionner son mouvement. La répétition des mouvements (Uchikomi) est la base de l'enseignement.

Dans une telle étude, il n'y a jamais ni vainqueur ni vaincu, seulement deux personnes qui s'entraident en respectant leurs niveaux respectifs dans la connaissance de l'art : UKE (l'attaquant) et TORI (qui exécute la technique). La chute, pour spectaculaire qu'elle puisse être pour un observateur extérieur, fait partie intégrante de l'étude du mouvement, ce n'est jamais une défaite. L'Aïkido ayant été conçu pour faire face à des situations comprenant plusieurs attaquants, les entraînements de pratiquants avancés incluent des mises en situation avec deux, trois voire davantage de partenaires pour TORI.

Suivant le niveau atteint par les pratiquants et les effets recherchés pour la séance d'entraînement en question, UKE offre un degré variable de résistance aux mouvements de TORI (Voir la rubrique AIKI-GEIKO), lui permettant de développer souplesse, mobilité, ou bien puissance dans l'exécution. Toutefois, un principe fondamental reste que UKE ne doit jamais "bloquer" l'exécution d'un mouvement par TORI, ce qui d'une part, serait contraire à l'esprit d'entraide dans l'apprentissage, et d'autre part pourrait se révéler dangereux pour UKE sur des techniques à l'efficacité prouvée. 

Ce principe de non-résistance peut donner l'impression à l'observateur extérieur non averti que l'attaquant est complaisant pour l'"attaqué". En réalité, il est difficile de mesurer cette complaisance quand on ne perçoit pas les contraintes et les résistances qui sont réellement mises en jeu. Dans tous les cas, l'entraînement doit minimiser les risques de blessures ou d'accident, tout en conduisant les pratiquants à des attaques de plus en plus réalistes en fonction de leur niveau d'expérience acquise. Il doit toujours être conduit sous la supervision de personnes qualifiées et expérimentées dont il convient de suivre strictement les instructions. 

Bien qu'aucune qualité physique particulière ne soit requise pour commencer la pratique de l'Aïkido, qui n'est pas un sport, on observe qu'une pratique régulière développe la tonicité musculaire, entretient et améliore la souplesse des articulations, tonifie d'une façon générale et développe la puissance tout en respectant l'équilibre symétrique du corps, tous les mouvements étant exécutés indifféremment des côtés droit et gauche. D'autre part, tout cours d'Aïkido commence par des exercices de mise en condition physique et mentale (décontraction, assouplissements, échauffements, respirations). 

Les mouvements d'Aïkido mettant en jeu toute l'inertie du corps, il n'est pas nécessaire d'être doté d'une grande force physique pour exécuter des mouvements puissants et atteindre un bon niveau d'efficacité. Les entraînements d'Aïkido peuvent revêtir une grande variété de formes différentes, permettant à tout un chacun d'apprendre et de progresser à son rythme en respectant ses caractéristiques physiques. Pour cette raison, l'Aïkido peut, sans restriction autre que celle de jouir d'une bonne santé générale, être étudié à tout âge par des personnes des deux sexes.

Partager cet article

Repost 0
Published by julien coup - dans La pratique de l'aïkido
commenter cet article

commentaires

Coach sportif 04/07/2011 10:08



Merci pour votre site très bien illustré ! bonne continuation pour la prochaine saison !



julien coup 04/07/2011 13:17



Merci beaucoup,


Et de même pour la saison prochaine.


Julien