Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Escapade à Herblay et stage avec Isseï et Farouk

Publié le par julien coup

 

 

L'Aïkido où l'art de s'adapter:)

 

Durant la vague de froid des dernières semaines le dojo où nous avons cours habituellement les mardi et jeudi a été réquisitionné par la croix rouge afin de loger provisoirement des personnes sans abri.

 

L'information n'étant parvenue jusqu'à nous que tardivement nous avons du improviser pour le cours du jeudi 17 janvier. Le dojo d'Herblay était la solution la plus évidente nous sommes allées avec plusieurs élèves assister au cours d'Isseï...par surprise.

 

Ce n'est pas la première fois que ce genre de situation arrive et comme à chaque fois nous avons été accueilli à bras ouvert pour partager ensemble un moment de pratique.

 

100_0498.JPG

 

Herblay, lors d'un cours d'armes un jeudi en 2004 animé par un certain Léo Tamaki :)

 

Un cadre agréable

 

Entre le travail et les cours je n'ai plus beaucoup de temps pour pratiquer en dehors des stages. Ainsi revenir m'entraîner là où tout à commencer est toujours un véritable plaisir pour moi. 

 

Le dojo régional n'a pas vraiment changé en 15 ans hormis plusieurs travaux de rénovation et de nouveaux tatamis l'ambiance est toujours la même.

 

C'est un endroit spacieux, aéré, chauffé où tout est fait pour que les élèves se sentent à l'aise pour s'entraîner. Même si je suis le premier convaincu qu'il faut aller au delà du confort pour progresser, maintenant que je connais les aléas des salles municipales j'apprécie encore plus depuis ce dojo fixe, taillé pour la pratique des arts martiaux.

 

100_0513.JPG

 

De l'espace et un cadre agréable pour pratiquer

 

Souvenirs

 

Durant l'entraînement je me remémorais le temps passé depuis mes 16 ans, mon départ et mon retour lorsque j'ai fais la connaissance de Léo. Je passais en revue toutes ces heures à pratiquer, chuter, suer en compagnie de mes amis d'Herblay.

 

Un cours instant j'eus la nostalgie de cette époque où j'étais encore étudiant. Je pouvais venir à 18h00 voir avant pour chuter où m'entraîner. J'enchaînais les cours les lundi, jeudi et samedi avec Léo et j'allais également sur Paris chez Jacques Bardet les mercredi et parfois le vendredi matin, les jeudi et mardi midi. Sur une courte période de deux années je dois dire que je mangeais, buvais et dormais Aïkido avec une vingtaine d'heure de pratique par semaine:) Évidemment lorsqu'on dispose du temps nécessaire cela n'a rien d'un exploit! L'exploit c'est de continuer à s'entraîner malgré les aléas de la vie.

 

 

AIKI-6378.jpg

 

Lors d'un cours enfant que je donnais en 2009


Depuis mes débuts à Herblay j'ai vu défiler bon nombre d'élèves et je suis toujours heureux de revoir les anciens dont certains sont mes sempaïs. Je ne connaissais rien à ce qu'étais un dojo avant de débuter l'Aïkido et rien de ce qu'étais un dojo traditionnel avant de connaître Léo et Isseï. J'ai appris grâce à eux qu'au delà de la pratique pure le dojo est un espace de liberté où de véritable liens d'amitié peuvent naître. Ainsi même si on s'en éloigne il est toujours bon de revenir voir ses amis:)

 

Ce fût donc avec joie que j'ai enfilé ma tenue en tant qu'élève pour m'entraîner au dojo dans lequel j'ai tout appris. 


Stage à Herblay

 

Isseï donnera un stage le weekend en compagnie de Farouk Benouali. Je mets l'affiche ci dessous vous pouvez également consulter les informations sur son blog isseïtamaki.com ou sur le site d'Herblay:

 

Farouk-fev13.jpg

Voir les commentaires

1000 suburis, de la boue et des...courbatures

Publié le par julien coup

 

 

 

 

Dimanche dernier je donnais un stage de misogi en extérieur pour entamer l'année sur de bonnes bases.

Misogi se faisant traditionnellement sous une cascade d'eau et n'en n'ayant pas à disposition j'ai axé le stage autour d'une pratique plutôt physique à laquelle je ne m'étais pas prêté depuis un moment. 

 

 

Entraînement intensif

 

Nous avons débuté par 1000 suburis divisés en séries de 100 enchaînées les unes après les autres en variant les coupes et les positions.

Lorsque j'ai connu Léo à Herblay c'était un exercice que nous faisions assez souvent en début d'année. A l'époque le cours d'armes avait lieu en première heure le jeudi et bien souvent un certain nombre d'élèves nous quittaient à la deuxième heure. Malgré leur difficulté j'appréciais ces entraînements intensifs qui me plongaient dans une sorte de méditation active.

Sans être brutale c'était une pratique beaucoup plus basée sur les capacités athlétiques que sur le changement dans l'utilisation du corps comme c'est le cas dans ce que nous pratiquons aujourd'hui.

 

misogi_japan.gif

misogi originel  


Désormais je privilégie la qualité des exercices travaillés plus que la quantité de répétitions dans mon entraînement.

Cela dit il est important de passer par des moments comme celui-ci dans la pratique. Savoir aller au delà de ses limites et surmonter les obstacles sont des qualités nécessaires pour celui qui emprunte la voie des arts martiaux. 

 

Une suite boueuse


Nous avons ensuite enchaîné par des projections accompagnées de chutes...dans la boue. J'avais prévenu que nous risquions d'être "un peu sale" seulement c'était sans compter sur la semaine de pluie qui avait laissé le terrain détrempé. J'ai donc mis rapidement fin au massacre car nous risquions plus le rhume ou la bronchite que le dépassement de soi:)

 

 

702639_10200256308952611_1713266473_n.jpg

misogi original! 

 

J'ai repris avec quelques exercices de Chi-Kong en position basse avec un travail sur les jambes, le relâchement du dos et les connexions des différentes parties du corps. Nous sommes ensuite passé aux applications liés à l'Aïkido mais cette fois sans chuter:) 

Finalement nous avons terminé sur un petit footing de 20/30 minutes environ histoire de repartir détendu pour 2013:)

 

Des courbatures...


Dans l'instant de l'effort je ne réalisais pas que ce genre d'exercices ne faisait plus parti de mon quotidien depuis un moment! Résultat lundi je ressemblais à un vieillard en descendant mon escalier car les courbatures que j'avais aux jambes m'empêchaient simplement de les plier correctement...

Je finit par me demander si je n'étais pas un peu rouillé? Heureusement mardi en arrivant en cours j'étais rassuré de voir ce soir que je n'étais pas le seul à partager ses "agréables" sensations !

Voir les commentaires

Commencer l'année en pratiquant: 3 stages dans le val d'oise

Publié le par julien coup

 

 

Les stages de janvier 2013 :


Le premier mois de l'année va manifestement être marqué par l'entrainement et vous disposerez de toutes les occasions pour éliminer les toxines accumulées durant les fêtes:)

 

Voici les premières infos pour débuter l'année en pratique avec pas moins de trois stages rien que dans le val d'oise:


Tout d'abord j'organise un stage misogi pour la nouvelle année le dimanche 6 janvier en extérieur à l'Ile marrante de colombes ouvert à tous les pratiquants.


 

Julien Yannick-144

 

 

Infos Pratiques


Horaires:

De 9h30 à 12h00 

Rendez vous 9h15 à l'entrée du parc


Accés:

 

En voiture :

A 86, prendre la sortie n°3 Colombes Centre - direction Parc Départemental Pierre LAGRAVÈRE

En

En train :

ligne Saint-Lazare / Argenteuil : station Colombes Stade



En bus :

lignes 164, 166 et 304

 

Tarifs

Adultes: 10 euros

Etudiants/chômeurs: 5 euros

 

 

Le samedi suivant, le 12 janvier, c'est avec Isseï que vous avez rendez-vous pour un stage spécial armes au dojo d'Herblay:

 


Issei-Stage-2013-12.jpg

 

 

Puis vous pourrez poursuivre votre parcours du combattant en enchaînant sur un stage avec Léo à Eaubonne les 19 et 20 Janviers:


 

leo-tamaki-eaubonne-2013.jpg

Voir les commentaires