Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Démonstration du 11 septembre 2011 Au Salon Des Associations d'Argenteuil

Publié le par julien coup

Voici la vidéo de la démonstration du salon des associations que nous avons faite cette année pour le club ECJ 95 Argenteuil:

 

 

 

Certains l'avaient peut être déjà vu vie Léo sur son Blog. Les commentaires sont assez amusants, je n'avais rien préparé de particuliers pour cela, peut être aurais-je du? :)

Cette année j'ai choisi de préparé quelque peu la démonstration. Ce n'est cependant pas nécessaire il y a deux façon de faire: la préparer ou pas.

L'une comme l'autre possèdent des avantages et des inconvénients. En préparant on se débarrasse du stress de l'imprévu mais on s'expose au manque de spontanéité. En ne préparant rien on risque de répéter plusieurs fois une même technique et d'oublier de présenter un panel suffisamment large de technique.

Il faut essayer les deux méthodes car elles apportent chacune un enseignement. Dans un cas c'est l'organisation et dans l'autre c'est la spontanéité. 

Ah et si nous avons l'air d'un peu tirer la langue c'est que nous avons pratiqué sous des lampes incandescentes par 30° à l'extérieur soit environ 40° à l'intérieur, merci encore à tous les pratiquants de la démo: Hervey, Gilbert, Thomas, Sylvain et Vincent!

 

Voir les commentaires

Le plaisir de la pratique

Publié le par julien coup

Le plaisir de la pratique    

Après une semaine de stage intensif sous la direction de Kuroda senseï en juillet j'ai eu un mois d'août très chargé professionnellement qui ne m'a pas donner l'occasion de pratiquer autant que je l'aurai voulu. C'est pourquoi j'ai été vraiment heureux lorsque la nouvelle saison a débuté de reprendre l'année tant de retrouver mes élèves au dojo d'Argenteuil que mes enseignants au Dojo d'Herblay et au Kishinkan

stage-argenteuil-julien-1.JPG

Le sérieux dans la pratique


Si le sérieux est essentiel à la pratique martiale moins de gens y associent le plaisir. L'engagement, la concentration sont des qualités nécessaires pour progresser. Mais lorsqu'on s'engage dans les arts martiaux il est fréquent que l'on ai une image trop stricte et austère de la pratique. Lorsque j'ai débuté j'étais bercé par les images d'Epinal du monde martial et j'étais sans doute trop...sérieux. Au fil du temps j'ai compris que pratiquer en prenant du plaisir était important, que la souffrance et un visage fermé n'était pas garants de progrès.

 

leo-tanguy-julien.JPG

Savoir se relâcher:)

C'est suivant des maîtres comme Tamura senseï, Hino senseï, Kuroda senseï... que j'ai compris que prendre plaisir n'était pas un manque de sérieux. Ces maîtres reconnus à travers le monde sont d'ailleurs les premiers à faire preuve d'humour et à détendre une atmosphère parfois tendue par la volonté de bien faire. La réalité est souventbien éloignée de l'image fantasmé du maître silencieux au regard sévère.

 

hino-sensei.JPG

Image d'Epinal du maître silencieux au regard sévère

 

Une ambiance de travail détendue ne signifie pas que la pratique est plus facile, bien au contraire. La pratique martiale, au delà le combat lui même, sont bien évidemment affaire de concentration physique et mentale intenses. Cela rend d'autant plus important de savoir prendre un peu de recul et d'alterner les moments de tension et ceux de détente. 

Je crois que personne ne me contredira si je dis qu'il faut prendre plaisir à ce que l'on fait dans la vie. Cela est d'autant plus vrai dans les arts martiaux.

 

 

 

Voir les commentaires