Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Heiho kadensho : Le sabre de vie

Publié le par julien coup

Je lis actuellement le Heiho Kadensho de Yagyu Munenori. L'édition de Budo Editions est intéressante car elle inclue une présentation historique de l'école Yagyu shinkage ryu ainsi que le milieu dans lequel à grandi Yagyu Munenori.

 heiho-kadensho.jpg

Malgré des passages assez ésotériques qu'il faut ressituer dans leur contexte historique l'enseignement que laisse l'auteur à la postérité est sans commune mesure. A l'origine il s'agissait d'un ouvrage devant être tenu secret, réservé aux élèves de l'école.

Je le conseil à tout pratiquant passionné qui désire approfondir ses connaissances ainsi que sa compréhension générale de l'esprit des samouraïs grâce au témoignage laissé par l'un des plus réputés du moyen âge japonais.

Je n'ai pas la prétention de pouvoir interpréter des paroles vielles de 400 ans émanant d'un des plus grands experts de tout les temps. N'en demeure pas moins qu'il met clairement l'accent sur la nécessité de dépasser ses capacités par l'entrainement. C'est seulement après s'être libéré des contraintes lièes à l'entrainement que celui ci commence vraiment!

 

Yagyu_Munenori.jpg

Il insiste sur la nécessité de conserver une attention permanente "sans penser" à quelque chose en particulier. Sans rentrer dans l'interprétation je crois que parfois on peut ressentir cela en s'entrainant lorsque l'on est dans la pratique, que les gestes se répètent, il arrive que le corps agisse de lui même sans être perturber par le fait de penser à l'action réalisée.

 

Et voici pour terminer une démonstration de l'école Yagyu Shingage ryu lors d'un Enbu Taïkaî en 2009 au Japon.

 

Je ne connais cette école que de renommée mais on peut voir à travers cette démonstration l'application et la sincérité de ses adeptes.
 

Voir les commentaires

Notion de progrès dans les arts martiaux et culture "fast food"

Publié le par julien coup

 

Notion de progrès dans les arts martiaux:

La voie sur laquelle nous nous engageons dans les arts martiaux est longue et tortueuse. Plus le temps passe et plus l'on s'aperçoit de la longueur du chemin qui reste à parcourir.

Au départ apprendre les bases paraît difficile puis une fois celles ci acquises on se rend compte que l'on est seulement au début du parcours!

L'apprentissage se réalise par "paliers". Au fut et à mesure que l'on évolue les paliers se font de plus en plus distants. Il arrive même parfois que l'on est l'impression de faire du "sur place"!

Cela, à mon sens, fait partie du jeu de l'acquisition des connaissances et ce quelles qu'elles soient. Que l'on étudie la philosophie, la science, les arts, sauf erreur de ma part, il me semble que c'est souvent le même procédé qui opère.

On commence par les bases, puis une fois celles ci assimilées on passe à une pratique plus libre sur la base de certitudes que l'on remets en question pour pouvoir évoluer. Le processus se répète ainsi...à l'infini.

Peu importe le niveau il est clair qu'expert comme débutant évoluent sans cesse dans leur recherche, à leur niveaux respectifs. Le danger étant finalement de croire que l'on a compris et de s'installer confortablement dans la position de "celui qui sait".

Tamura2005.jpg

Tamura senseï: un Maître qui n'a jamais cessé de progresser

 

Culture du Fast Food:

Dans un monde où tout est de plus en plus prémaché, où pour trouver de la nourriture il suffit d'aller au supermarché, où même de faire ses courses de chez soi sur internet, il apparaît de plus en plus difficile de promouvoir les arts martiaux qui représentent une voie longue et difficile.

Avec nos habitudes consistant à payer pour obtenir ce que l'on désire il est dur d'accepter une voie où seules patience et persévérance payent!  

 

Vidéo d'une époque pas si lointaine: Kyuzo Mifune, judan (10ème dan) de Judo à partir de 2:00

 

  Ce que l'esprit d'une société "fast food" a en opposition avec les arts martiaux c'est que dans ces derniers ce n'est pas parce que l'on a payé que l'on devient meilleur. Sans fournir d'efforts personnels aucun résultat n'est possible, il n'y a pas de méthode miracle.

On essaye avec les heures d'entraînement qui s'accumulent de polir notre technique, notre corps et notre esprit afin de trouver comment agir de manière unie sans geste parasite.

Plus qu'un simple entraînement avec le temps ça devient une façon de vivre.

 

 

Voir les commentaires

Suwari waza par kono senseï

Publié le par julien coup

Je discutais il y a quelques temps avec des élèves à propos du déplacement en suwari waza souvent pénible pour les pratiquants d'aïkido débutants comme anciens. 

Je leur expliquais que souvent le problème ne vient pas de l'exercice en lui même mais de notre façon à nous de mal nous déplacer et de mal utiliser notre corps. Je leur parlais d'une vidéo où Kono Senseï démontre un déplacement en suwari waza que je n'ai jamais vu exécuté par aucun pratiquant!

      Voici la vidéo en question à partir de 1:00 Kono senseÏ effectue la démonstration en suwari waza. On voit nettement la légèreté avec laquelle il se déplace. Je vous laisse seul juge! 

Voir les commentaires