Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Principes de l’enseignement des attaques en aïkido et relation avec les sports de combats

Publié le par julien coup

 

 

osensei-saito-01.jpg

      (O senseï; Uke Saïto Senseï)

Les attaques :

      En aïkido se pose régulièrement la question de "la réalité" des attaques et des techniques.

Cette problématique est juste car l'on peut aisément trouver des cours/démonstrations où l’enchainement de techniques se fait de façon répétitive, mécanique, sans intention.

     En ce qui me concerne, en aïkido, je pars toujours du principe que l’attaque venant d’Uke est unique. Pour cela il faut que Tori comme Uke travail avec concentration, en veillant toujours à rester dans une pratique martiale, et non une répétition de mouvements vides. Cela nécessite que tout le monde travail dans un climat d’attention permanente chacun cherchant à améliorer, soit son attaque, soit sa technique.

 

tamura_leo_lesneven2.jpg

      (Tamura Senseï; Uke Léo Tamaki)

 

     La confusion est souvent faite entre attaque « rapide » et dure (mais pas forcément efficace) et attaque avec intention et précision. Sans rentrer dans un grand débat sur les mots il est important de saisir la différence. Une attaque peut être lente tout en étant précise et efficace, une fois celle-ci maitrisée il est possible de l’effectuer avec plus d’énergie et de puissance. En revanche une attaque rapide mais non maitrisée peut s’avérer inefficace voire dangereuse pour celui qui la produit.

 

 

kancho1.jpg

      (Gozo Shioda Senseï)

      Il est évident que pour progresser le rythme auquel on travail va en s’accélérant au fur et à mesure de l’apprentissage. Pour cela il est important de posséder des bases solides et de savoir situer son niveau. Le rôle de l’enseignant est d’amener l’élève à prendre conscience de son propre niveau de départ et de lui donner une contrainte suffisante pour l’amener à s’améliorer mais pas trop élevé sous peine de bloquer le processus d’apprentissage.

     L'envie d’évoluer nous pousse à vouloir aller plus vite que ce que l’on est capable de faire. Le problème est que en travaillant ainsi les heures d’entrainements passées sont une perte de temps. 

Relation avec les kakutogs (Sports de combats) :

 

boxe-thai-ko-1.jpg

 (boxe thaïlandaise)

 

     Les personnes qui ne connaissent pas bien les arts martiaux (j’entends par là les arts martiaux traditionnels souvent privés de système de compétitions) ont tendances à les confondre avec les sports de combats. Ce genre de confusion est liée à l'évolution de certains budo (judo et karate notamment) vers la compétition sportive. Parfois la frontière est difficile à déterminer entre le sport de combat et l'art martial, parfois elle est évidente!

 

masshiwa.jpg

      (Karaté Kyokushinkaï)

 

     Dans les arts martiaux traditionnels (je ne rentre pas ici dans les différences entre budo et bujutsu) on recherche l’efficacité au plus haut degré, le maximum d’effet pour un minimum d’efforts (attention ce qui ne signifie pas un minimum d’entrainement!). 

     A part dans la pratique au dojo où il est de mise de faire attention à son partenaire, l’application de techniques martiales vise à neutraliser l’attaquant le plus rapidement possible avec les moyens dont on dispose (mains nues ou armes). Alors que dans les sports de combats, où domine le système de compétition, le plus important est de gagner dans le cadre de règles fixes en y ajoutant un comptage de points et de nombreuses restrictions (pas de frappes aux yeux, à la gorge, aux parties, en dessous de la ceinture, parfois même au visage) et des protections parfois.

 

boxe-57kg.jpg

      (boxe anglaise)

 

     Il existe bien entendu des liens entre l’une et l’autre de ces pratiques, un renforcement physique par le sport qui peut être utile dans les arts martiaux, et une plus grande précision et un contrôle plus important venant des arts martiaux peut servir au compétiteur sportif. 

    Sur le plan de la santé la pratique souple et technique de l’aïkido semble être à long terme moins risquée voire bénéfique pour le corps du fait de l'attention que l'on met à ne pas recevoir de coup pouvant être fatal et à utiliser le corps dans son ensemble sans perte d'énergie inutile.

osensei-saito-01.jpg

      (O senseï; Uke Saïto Senseï)

Les attaques :

      En aïkido se pose régulièrement la question de "la réalité" des attaques et des techniques.

Cette problématique est juste car l'on peut aisément trouver des cours/démonstrations où l’enchainement de techniques se fait de façon répétitive, mécanique, sans intention.

     En ce qui me concerne, en aïkido, je pars toujours du principe que l’attaque venant d’Uke est unique. Pour cela il faut que Tori comme Uke travail avec concentration, en veillant toujours à rester dans une pratique martiale, et non une répétition de mouvements vides. Cela nécessite que tout le monde travail dans un climat d’attention permanente chacun cherchant à améliorer, soit son attaque, soit sa technique.

 

tamura_leo_lesneven2.jpg

      (Tamura Senseï; Uke Léo Tamaki)

 

     La confusion est souvent faite entre attaque « rapide » et dure (mais pas forcément efficace) et attaque avec intention et précision. Sans rentrer dans un grand débat sur les mots il est important de saisir la différence. Une attaque peut être lente tout en étant précise et efficace, une fois celle-ci maitrisée il est possible de l’effectuer avec plus d’énergie et de puissance. En revanche une attaque rapide mais non maitrisée peut s’avérer inefficace voire dangereuse pour celui qui la produit.

 

 

kancho1.jpg

      (Gozo Shioda Senseï)

      Il est évident que pour progresser le rythme auquel on travail va en s’accélérant au fur et à mesure de l’apprentissage. Pour cela il est important de posséder des bases solides et de savoir situer son niveau. Le rôle de l’enseignant est d’amener l’élève à prendre conscience de son propre niveau de départ et de lui donner une contrainte suffisante pour l’amener à s’améliorer mais pas trop élevé sous peine de bloquer le processus d’apprentissage.

     L'envie d’évoluer nous pousse à vouloir aller plus vite que ce que l’on est capable de faire. Le problème est que en travaillant ainsi les heures d’entrainements passées sont une perte de temps. 

Relation avec les kakutogs (Sports de combats) :

 

boxe-thai-ko-1.jpg

 (boxe thaïlandaise)

 

     Les personnes qui ne connaissent pas bien les arts martiaux (j’entends par là les arts martiaux traditionnels souvent privés de système de compétitions) ont tendances à les confondre avec les sports de combats. Ce genre de confusion est liée à l'évolution de certains budo (judo et karate notamment) vers la compétition sportive. Parfois la frontière est difficile à déterminer entre le sport de combat et l'art martial, parfois elle est évidente!

 

masshiwa.jpg

      (Karaté Kyokushinkaï)

 

     Dans les arts martiaux traditionnels (je ne rentre pas ici dans les différences entre budo et bujutsu) on recherche l’efficacité au plus haut degré, le maximum d’effet pour un minimum d’efforts (attention ce qui ne signifie pas un minimum d’entrainement!). 

     A part dans la pratique au dojo où il est de mise de faire attention à son partenaire, l’application de techniques martiales vise à neutraliser l’attaquant le plus rapidement possible avec les moyens dont on dispose (mains nues ou armes). Alors que dans les sports de combats, où domine le système de compétition, le plus important est de gagner dans le cadre de règles fixes en y ajoutant un comptage de points et de nombreuses restrictions (pas de frappes aux yeux, à la gorge, aux parties, en dessous de la ceinture, parfois même au visage) et des protections parfois.

 

boxe-57kg.jpg

      (boxe anglaise)

 

     Il existe bien entendu des liens entre l’une et l’autre de ces pratiques, un renforcement physique par le sport qui peut être utile dans les arts martiaux, et une plus grande précision et un contrôle plus important venant des arts martiaux peut servir au compétiteur sportif. 

    Sur le plan de la santé la pratique souple et technique de l’aïkido semble être à long terme moins risquée voire bénéfique pour le corps du fait de l'attention que l'on met à ne pas recevoir de coup pouvant être fatal et à utiliser le corps dans son ensemble sans perte d'énergie inutile.

Voir les commentaires

Stage de fin d'année à Herblay

Publié le par julien coup

Ce week end aura lieu à Herblay un stage animée par IsseÏ Tamaki. Il se déroulera sur le week end.

Horaires des cours :

-samedi 9H30/12H30; 14H30/17H30

-dimanche 9H30/12H30

 Le stage sera suivi d'un repas de fêtes auquel vous êtes tous conviés. Ce sera une occasion pour les élèves d'Argenteuil de rencontrer ceux Herblay s'ils n'ont pas encore pu le faire!

issei-tamaki-aikido--1-.jpg

 

 

Voir les commentaires

Une technique imparable!

Publié le par julien coup

Voir les commentaires

Retour sur le stage avec Léo et stage avec Akira Hino

Publié le par julien coup

Mon premier stage:

J'enseigne l'aïkido depuis maintenant 5 ans aux enfants et aux adultes. Pourtant mon premier stage m'a rappelé mon premier cours! C'était il y 6 ans Léo m'avait demandé de le remplacer pour un cours débutant sur Cergy. A l'époque j'étais 2ème kyu et j'étais assez tendu à l'idée d'enseigner face à des élèves ayant parfois deux fois mon âge.

vlcsnap-2010-12-05-21h54m02s207

(Tori:Julien Coup, Uke: Gérald Aroulanda)

 

Bien qu'enseignant depuis quelques années donné un stage en commun avec Léo me mis une certaine pression mais celle ci disparu à mesure que le stage se déroula.

 

vlcsnap-2010-12-05-21h44m05s72.png

(Tori: Julien Coup, Uke: Yannick Lefournis)

 

Je tiens à remercier tous les participants au stage de ce week end encore une fois. Je donnerai un stage de fin d'année début juin je communiquerai les informations un peu avant. 

 

Stage avec Akira Hino:

Du 10 au 13 Décembre Akira Hino est de retour à Paris. Il commencera le stage le vendredi soir de 19h00 à 21h00 à argenteuil au 2 rue Grégoire Colas.

 

stage-hino-sensei-decembre-2010_V1.0.jpg

 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Hino senseï il a développé une méthode qui lui propre basée sur l'utilisation du corps en souplesse et unifiée. Rejoignant en cela le travail des différents maîtres tel que Akuzawa, Kono et Kuroda.

Il utilise la mobilité du plexus solaire (kyokutsu) et d'autres principes que je ne comprend pas encore:)! pour générer des gestes rapide et sans appel. Même si il ne fait pas d'aïkido à proprement parler son travail apportera un plus à votre pratique sans aucun doute.

 

Voir les commentaires

Les nuls "l'émission"

Publié le par julien coup

Dans les années 90 les Nuls animaient une émission quotidienne sur Canal+.

Voici un sketch qu'ils ont réalisé sur le thème des effets du LSD. L'effort d'imagination et de créativité qui en découle est assez intéressant et inédit il me semble!

A regarder en entier.

 

Voir les commentaires