Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 20:33

 

 

      Je me rendrai le 16 mai prochain, pour la première fois, à Olne sur l'invitation de Daniel Bisinella.

 

      Daniel est un passionné qui cumule sa profession, à l'Aïkido, au Taï-chi et à l'étude des Arts énergétiques asiatiques. Il possède un solide baggage martial qu'il n'hésite pas à mettre de côté pour apprendre de nouvelles formes tel le Kishinkan aïkido, fidèle à l'état d'esprit du shoshin.

 

 

La question de la transmission 

 

       Ce stage marque un cap dans ma carrière d'enseignant car c'est le premier que je donnerai chez un professeur d'Aïkido plus âgé et ancien dans la pratique. Cela peut paraître insignifiant aujourd'hui au regard du parcours de Léo et d'autres jeunes experts et pourtant...Je me rappelle, par exemple, lorsque j'étais novice dans la pratique, le changement d'attitude que j'avais constaté après avoir revêtu le hakama. Je n'étais plus le "débutant" qu'on laissé s'exprimer gentillement mais plutôt le "candide provocateur" qui osait arborer ce que certains avaient mis des années à obtenir...car, oui, en ce temps-là:), pour beaucoup, le hakama était synonyme de "savoir! Et par là même je posais la question de la transmission, qui bien souvent pouvait amener l'entrainement à un "cours" personnalisé dans le cours ou, quelques rares fois, à une pratique plus mouvementée. 

 

      La transmission est bien souvent envisagée de manière verticale et chronologique. Seuls les plus anciens peuvent apprendre aux plus jeunes et l'ordre des choses ne doit pas être inversé. Effectivement en matière d'expérience, de vécu cela s'avère souvent vrai. Seulement dans le cadre d'une discipline il faut pouvoir regarder les choses sous un autre angle. C'est aussi le cumul des heures passées à s'entraîner, allié à la compréhension, propre à chacun, du système étudié qu'il faut considérer. Et comptes tenus de ces différents paramêtres les choses peuvent être différentes, voire inversées. 

 

      Fort heureusement les mentalités évoluent positivement et un regain de fraîcheur touche l'Aïkido. Néanmoins, accorder sa confiance, pour inviter un plus jeune à venir enseigner dans son propre dojo, lorsqu'on a les connaissances de Daniel, c'est faire preuve d'une grande ouverture d'esprit. Je suis, par conséquent, très honoré de cette invitation et ferais mon possible pour transmettre au mieux notre pratique.

 

 

 

Stage à Olne le 16 mai chez Daniel Bisinella

Partager cet article

Repost 0
Published by julien coup
commenter cet article

commentaires